Nouvelles du Ciel d'Août 2003

 

Les Titres

 

Halo infrarouge autour d'une étoile naissante [28/08/2003]

Gros plan sur Mars [27/08/2003]

La Commission d'enquête sur l'accident de Columbia présente son rapport final [27/08/2003]

Mars au plus près de la Terre [26/08/2003]

Pas d'anciens océans sur Mars [21/08/2003]

Découverte des galaxies les plus éloignées [21/08/2003]

Une inversion des pôles du Soleil pour plus de poussières [20/08/2003]

La Panne d'électricité historique vue de l'Espace [18/08/2003]

Trois options pour la fin d'Hubble [18/08/2003]

Des gaz chauds dans la Nébuleuse du Fer à Cheval [14/08/2003]

La comète de Halley observée à la magnitude 28.2 [13/08/2003]

GRB030725 : une découverte d'amateur dans un domaine professionnel [13/08/2003]

Une Galaxie cannibale [11/08/2003]

L'étoile clignotante a commencé à clignoter récemment [11/08/2003]

Loin des yeux, mais près du coeur : le premier mariage spatial [10/08/2003]

Hubble montre l'amas le plus proche [08/08/2003]

Des astéroïdes nommés en l'honneur des Astronautes de Columbia [07/08/2003]

Un cratère de 100 km sur l'astéroïde Juno [06/08/2003]

Le VLT mesure la forme d'une supernova de Type Ia [06/08/2003]

Comète P/2003 O3 (LINEAR) [06/08/2003]

Plus de poussières galactiques [05/08/2003]

Les jours du télescope spatial Hubble sont comptés [02/08/2003]

Comètes C/2003 H5, 2003 H6, 2003 H7, 2003 K5, 2003 K6 (SOHO) [01/08/2003]

 

Archives des Nouvelles du Ciel

Retrouvez les Nouvelles du Ciel de ce Mois

 

Une Passion à Partager :

 

EVENEMENTS Astronomiques à ne pas rater, EPHEMERIDES Lune-Soleil-Planètes, PLANETES et SATELLITES, COMETES, ASTEROIDES...

 

 

 

Sources ou Documentations

Sources ou Documentations en langue française


Le 28 Août 2003

Halo infrarouge autour d'une étoile naissante

 

Photo : ESO

 

Les Observations avec le VLT ont révélé, pour la première fois, un halo infrarouge autour d'une étoile naissante. Les images montrent aussi la présence de jets de gaz qui émanent du jeune objet et entrent en collision avec le nuage environnant.

 

Le petit et sombre nuage interstellaire, au nom plutôt énigmatique de DC303.8-14.2, est placé dans la partie intérieure de la galaxie de la Voie lactée, dans la constellation australe du Caméléon (Chamaeleon). Pour étudier la structure de DC303.8-14.2 plus en détail, Kimmo Lehtinen et son équipe d'astronomes finlandais et danois ont utilisé l'instrument multi-mode ISAAC sur le télescope VLT ANTU de 8.2m de l'Observatoire de Paranal (Chili).

 

Il y a quelques années, les observations infrarouges effectuées avec le satellite IRAS ont détecté la signature d'une étoile naissante en son centre. Les observations suivantes, effectuées avec Swedish ESO Submillimetre Telescope (SEST) à La Silla (Chili) par l'astronome finlandais Kimmo Lehtinen, ont révélé que DC303.8-14.2 s'effondre sous sa gravité propre, un processus qui aboutira en fin de compte à la naissance d'une nouvelle étoile de gaz et de poussières dans ce nuage.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/phot-26-03.html

   


Le 27 Août 2003

Gros plan sur Mars

 

Photo : NASA, J. Bell (Cornell U.) and M. Wolff (SSI)

 

Le télescope spatial Hubble a pris un gros plan de la planète rouge alors qu'elle se trouvait à environ 55.760.220 km de la Terre. L'image en couleurs a été assemblée à partir d'une série d'expositions prises le 26 Août, soit juste 11 heures avant que Mars se trouve à sa plus courte distance depuis près de 60.000 ans.

 

http://hubblesite.org/newscenter/2003/22/image/a/

http://hubblesite.org/newscenter/archive/2003/22/image/g/

 

http://hubblesite.org/newscenter/2003/22/image/

 

Page Spéciale : http://pgj.pagesperso-orange.fr/mars280803.htm

Les missions à destination de la planète rouge : http://pgj.pagesperso-orange.fr/mission-mars.htm

Sélection Photos - Opposition de Mars : http://pgj.pagesperso-orange.fr/select-opposition-mars2003.htm

   


Le 27 Août 2003

La Commission d'enquête sur l'accident de Columbia présente son rapport final

 

Crédits : CAIB

 

La Commission d'enquête sur l'accident de Columbia (Columbia Accident Investigation Board) a présenté à la Maison Blanche, au Congrès et à la NASA (National Aeronautics and Space Administration) son rapport final sur les causes de l'accident de la Navette Spatiale Columbia survenu le 01 Février 2003.

 

Le Commission fait 29 recommandations dans son rapport final de 248 pages, y compris 15 recommandations pour les retours de vol qui devraient être mises en oeuvre avant la reprise des vols de navettes.

 

Le rapport, qui consiste en 11 chapitres regroupés en trois sections principales, est le résultat de près de sept mois d'enquête par les 13 membres de conseil du CAIB, épaulés par plus de 120 investigateurs, 400 ingénieurs de NASA et plus de 25.000 chercheurs qui ont récupéré les débris de Columbia dans l'ouest des Etats-Unis.

 

Au cours des semaines suivantes, la Commission publiera plusieurs volumes complémentaires contenant des documents techniques cités dans le rapport ou faisant référence à l'enquête, ainsi que les transcriptions des auditions publiques du conseil.

 

http://www.caib.us/news/press_releases/pr030826.html

 

http://www.obsat.com/dossiersts107.htm

 

http://www.space.com/missionlaunches/caib_report_030826.html

 

   


Le 26 Août 2003

Mars au plus près de la Terre

 

Photo : Sébastien Lejeune

 

L'opposition de Mars est l'instant où la longitude géocentrique de Mars est à l'opposé de la longitude géocentrique du Soleil, ou en d'autres termes, au moment où le Soleil, la Terre et Mars sont en alignement. En raison de l'excentricité et de l'inclinaison des planètes, le minimum de distance entre la Terre et Mars pour cet alignement a lieu quelques heures avant le moment de l'opposition. Ainsi la distance minimale (55,758 millions de km) a lieu le 27/08/2003 à 09h 51m 14s UT, tandis que l'instant précis de l'opposition de Mars a lieu le 28 Août 2003 à 17h 58m 49s UT.

 

L'opposition de 2003 est exceptionnelle : Mars n'a jamais été aussi près de la Terre....depuis 59 615 ans. La planète rouge ne se retrouvera pas aussi près de la Terre avant le 28 Août 2287 (55,688 millions de km).

 

http://www.imcce.fr/Granpub/opp_mars/oppo.html

 

http://www.cidehom.com/article.php?_a_id=681

 

http://actu.voila.fr/Article/article_sciences_030826092854.e7qryslw.html

 

Page Spéciale : http://pgj.pagesperso-orange.fr/mars280803.htm

Les missions à destination de la planète rouge : http://pgj.pagesperso-orange.fr/mission-mars.htm

Sélection Photos - Opposition de Mars : http://pgj.pagesperso-orange.fr/select-opposition-mars2003.htm

   


Le 21 Août 2003

Pas d'anciens océans sur Mars

 

Photo : Mars Global Surveyor

 

Après une dizaine d'années de recherches, des scientifiques, en analysant les données de Mars Global Surveyor (MGS), ont décelé la présence de carbonates à la surface de Mars. Cependant, la découverte contredit aussi ce que les scientifiques avaient espéré prouver : l'existence par le passé de grandes surfaces liquides comme des océans.

 

Au cours des six années passées à dresser la carte de la planète, le spectromètre d'émission thermale (Thermal Emission Spectrometer) de Mars Global Surveyor n'a trouvé aucune signature de carbonates sous forme d'affleurements, comme soupçonné à l'origine. Cependant, l'instrument sensible a détecté la présence omniprésente du minéral dans la poussière martienne dans des quantités comprises entre deux et cinq pour cent.

 

Les scientifiques pensent que les traces ne proviennent probablement pas de dépôts maritimes dérivés d'anciens océans martiens, mais des minuscules quantités d'eau contenues dans l'atmosphère en interaction directe avec la poussière omniprésente.

 

http://www.jpl.nasa.gov/releases/2003/115.cfm

   


Le 21 Août 2003

Découverte des galaxies les plus éloignées

 

Photo : VLT YEPUN + FORS2 / ESO

 

Au moyen du VLT de l'ESO, deux astronomes ont découvert certaines des galaxies les plus éloignées jamais vues. Elles sont placées à une distance d'environ 12.600 millions années-lumière. Nous observons donc ces galaxies comme elles étaient lorsque l'Univers était très jeune, moins de 10 % de son âge actuel (estimé à 13,7 milliards d'années).

 

À la différence des études précédentes, l'étude présente a trouvé au moins six objets éloignés dans un petit secteur de ciel, moins de cinq pour cent de la taille de la Pleine Lune.

 

Les spectres, obtenus au moyen de l'instrument multi-mode FORS2 sur le télescope YEPUN de 8.2m du VLT, ont indiqué que six galaxies sont placées à des distances correspondantes à des redshifts entre 4.8 et 5.8, et une autre galaxie faible, observée par hasard, serait probablement placée plus loin, à un redshift de 6.6. Si cela était confirmé par d'autres observations plus détaillées, cette galaxie serait la galaxie la plus éloignée connue.

 

Cette étude a permis de comprendre l'évolution de ces galaxies et comment elles affectent l'état de l'Univers dans sa jeunesse.

 

Les astronomes concluent, sur la base de leurs données, qu'il y avait considérablement moins de galaxies lumineuses dans l'Univers à ses débuts que 500 millions d'années plus tard.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-24-03.html

   


Le 20 Août 2003

Une inversion des pôles du Soleil pour plus de poussières

 

Photo : ESA

 

Le champ magnétique du Soleil protège la Terre et les autres planètes des poussières cosmiques dans une bulle magnétique gigantesque qui repousse les poussières au-delà du Système Solaire.

 

Tous les 11 ans le Soleil atteint un sommet d'activité avec pour conséquence une inversion des pôles magnétiques. Les astronomes étudient toujours les raisons précises de cette inversion des pôles magnétiques, mais ils savent maintenant, grâce au satellite Ulysses de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), que le renversement des pôles, que l'on croyait être un processus rapide, est graduel et peut durer environ sept ans.

 

Pendant la commutation des pôles, lorsque les points de l'axe magnétique du Soleil sont près de l' équateur, la bulle disparaît pour peu de temps, permettant ainsi à beaucoup plus de poussières cosmiques d'entrer dans le Système Solaire que la normale. Les scientifiques évaluent que dans les années à venir, environ 40.000 tonnes de poussières pourraient retomber sur la Terre chaque jour. Cependant, la plupart d'entre elles se consumeraient dans la haute atmosphère avant d'atteindre le sol, produisant une augmentation du nombre de petites étoiles filantes visibles.

 

http://www.esa.int/export/esaCP/SEMDU4ZO4HD_index_0.html

 

Nouvelles du Ciel du 05/08/2003 : Plus de poussières galactiques

   


Le 18 Août 2003

La Panne d'électricité historique vue de l'Espace

 

Photo : NOAA/DMSP

 

La NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) a publié les photos satellite montrant les secteurs concernés par la panne d'électricité qui a plongé plus de 50 millions de personnes dans l'obscurité vers la fin de la semaine dernière. Les images, prises la veille et pendant la coupure, ont été acquises par le DMSP (Defense Meteorological Satellite Program) le 14 Août 2003, à 01h21 UT et le 15 Août à 01h03 UT.

 

http://www.noaanews.noaa.gov/stories/s2015.htm

   


Le 18 Août 2003

Trois options pour la fin d'Hubble

 

Photo : NASA

 

La NASA avait planifié d'entretenir Hubble jusqu'en 2004 et de ramener le télescope sur Terre à bord d'une navette spatiale en 2010. L'agence a changé d'avis après le désastre de Columbia et a décidé au lieu de cela d'envoyer le vieux télescope dans l'océan en 2010, après une mission de service finale aux environs de 2005.

 

Une commission indépendante d'astronomes a préconisé trois options pour la NASA pour assurer la transition du télescope spatial Hubble (HST) avec le James Webb Space Telescope (JWST). Les plans actuels de la NASA sont de prolonger la vie du HST jusqu'en 2010 avec une mission d'entretien effectuée par une navette spatiale (SM 4) en 2005 ou 2006. Le plan est dépendant du retour de l'agence au processus de vol et de la disponibilité des navettes. La NASA planifie finalement de désorbiter Hubble et le faire plonger sans risque dans l'Océan Pacifique.

 

La première option est de faire une autre mission d'entretien en 2010 et de maintenir Hubble en fonction aussi longtemps que possible.

 

La seconde option préconise une mission d'entretion (SM4) avant la fin de 2006, qui inclurait le remplacement des gyroscopes et l'installation d'instruments améliorés. Dans ce scénario, le HST pourrait être désorbité, dès lors que les opérations de sciences ne sont plus possibles, par un dispositif de propulsion installé sur le HST lors de la mission SM4 ou par un système robotisé autonome.

 

La troisième possibilité est, si aucune navette n'est disponible, d'envoyer une mission robotisée qui installera un module de propulsion pour désorbiter Hubble lorsque les opérations scientifiques ne seront plus possible.

 

http://www1.nasa.gov/home/hqnews/2003/aug/HQ_03264_telescope_transition.html

 

http://www.newscientist.com/news/news.jsp?id=ns99994061

 

Nouvelles du Ciel : Les jours du télescope spatial Hubble sont comptés [02/08/2003]

   


Le 14 Août 2003

Des gaz chauds dans la Nébuleuse du Fer à Cheval

 

Photo : NASA/CXC/PSU/L.Townsley et al.

 

L'image du satellite Chandra X-ray Observatory révèle des gaz chauds s'écoulant de jeunes étoiles massives dans le centre de M17 (Nébuleuse du Fer à Cheval / Nébuleuse Oméga). La température des gaz varie de 1.5 millions de degrés Celsius à environ 7 millions de degrés Celsius.

Un groupe de jeunes étoiles massives responsables de l'activité dans la nébuleuse est placé dans la région rose brillante près du centre de l'image.

 

Une image infrarouge de la Nébuleuse du Fer à Cheval révèle un nuage de gaz beaucoup plus froid et de poussières, en forme de fer à cheval ce qui vaut ce surnom à cette nébuleuse. Le gaz chaud montré par l'image de Chandra va à l'intérieur du nuage de gaz frais et semble avoir créé la forme de fer à cheval en taillant une cavité dans le gaz frais. Cette activité pourrait mener à la formation de nouvelles étoiles dans le Fer à Cheval.

 

M17, située à une distance d'environ 5.000 années-lumière, est visible dans la constellation du Sagittaire (Sagittarius).

 

http://chandra.harvard.edu/photo/2003/m17/

   


Le 13 Août 2003

La comète de Halley observée à la magnitude 28.2

 

Photo : ESA/MPIA

 

La comète de Halley (1P/Halley) reviendra nous voir seulement en Juillet 2061, mais 17 ans après son dernier passage dans la banlieue de la Terre (en Février 1986), la célèbre comète a été observée par Olivier Hainaut et Audrey Delsanti les 06, 07 et 08 Août 2003 au moyen du télescope de 8.2m f/11 + CCD de l'ESO installé au sommet du Cerro Paranal dans le Désert d'Atacama (Chili).

 

La comète a été détectée à la magnitude 28.0 - 28,2. La comète se trouvait alors à une distance d'environ 28 UA du Soleil.

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03P48.html (MPEC 2003-P48)

[12/08/2003]

   


Le 13 Août 2003

GRB030725 : une découverte d'amateur dans un domaine professionnel

 

Crédits : AAVSO

 

Berto Monard, un astronome amateur membre de l'AAVSO, habitant en Afrique du Sud, est le premier amateur à découvrir la postluminescence d'un GRB (Gamma-Ray Bust), l'explosion la plus puissante connue dans l'Univers, avant la communauté professionnelle. C'est la première fois qu'une postluminescence est découverte et publiée par un amateur. Cet éclat, d'une durée de 40 secondes, a été détecté par le satellite HETE de la NASA le 25 juillet. Monard a été alerté de la détection du GRB par le système alerte de l'AAVSO (American Association of Variable StarObservers). Au moyen de son télescope de 03m, Berto Monard a recherché l'objet dans la zone indiquée par le satellite HETE et a été capable de fournir un emplacement précis aux astronomes professionnels.

 

http://www.gsfc.nasa.gov/news-release/releases/2003/03-78.htm

 

http://www.aavso.org/news/grb030725.shtml

   


Le 11 Août 2003

Une Galaxie cannibale

 

Crédits : Hubble Space Telescope images courtesy of NASA and STScI.

 

Une nouvelle image prise par le télescope spatial Hubble montre une grande galaxie engloutissant une galaxie naine. Bien que prévu depuis longtemps, ce procesus n'avait jamais été observé auparavant.

 

En utilisant le télescope Keck d'Hawaii, l'équipe a obtenu un spectre de la lumière des deux galaxies qui a montré qu'elles sont en effet associées physiquement et que la galaxie naine est absorbée par la plus grande. Les étoiles de la galaxie plus petite formeront finalement un halo sphérique entourant le disque aplani de la plus grande galaxie.

 

http://astronomy.swin.edu.au/galaxy/dwarf.html

 

http://www.swin.edu.au/corporate/marketing/media/dforbesrelease8august2003.htm

   


Le 11 Août 2003

L'étoile clignotante a commencé à clignoter récemment

 

Crédits :  P. Garnavich, University of Notre Dame

 

L'année dernière, les astronomes de l'Université Wesleyan ont annoncé qu'ils avaient découvert une étoile clignotante, KH 15D, qui subit de longues éclipses de 3 semaines tous les 48 jours, probablement en raison d'une ondulation intervenant dans un disque protoplanétaire bloquant la lumière de l'étoile.

 

Stimulé par ces découvertes, le comportement passé de KH 15D a été examiné par l'astronome Joshua Winn (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics) et ses collègues. En étudiant des photographies du ciel prises pendant la première moitié du 20ème siècle et stockées dans les archives de Harvard, l'équipe a constaté que KH 15D ne clignotait pas à cette époque. Les éclipses presque complètes observées aujourd'hui n'arrivaient pas il y a plusieurs décennies. Il s'agit par conséquent d'un phénomène qui a commencé récemment.

 

L'étoile KH 15D est une étoile très jeune, âgée de quelques millions d'années seulement, mais ressemble beaucoup à notre Soleil. Les théories de formation d'étoiles prévoient que KH 15D est toujours entourée par un disque de poussières et de gaz. Ce disque protoplanétaire est une source possible des éclipses.

 

Une éclipse de presque 3 semaines est difficile à expliquer en invoquant une planète intervenante ou une étoile compagnon en raison de la longueur de l'éclipse. La cause la plus plausible est une ondulation dans le disque protoplanétaire.

 

http://www.spaceflightnow.com/news/n0308/09winkin

   


Le 10 Août 2003 

Loin des yeux, mais près du coeur : le premier mariage spatial

 

Crédits :  NASA

 

Le premier mariage spatial unira ce Dimanche le cosmonaute russe Yuri Malenchenko, 41 ans, commandant de la Station spatiale Internationale, et sa fiancée américaine Ekaterina Dmitrieva, 26 ans, lors d'une séance de communication entre la station spatiale ISS, en orbite à environ 400 kilomètres d'altitude, et la Terre.

 

La cérémonie unissant Yuri Malenchenko et Ekaterina Dmitrieva a été préparée avec soin, le futur couple se procurant le mois dernier une autorisation de mariage par correspondance auprès d'un tribunal texan et organisant l'acheminement en orbite, dès juin, du costume de circonstance et de l'alliance par le vaisseau cargo Progress.

 

Les voeux seront prononcés en présence d'un collègue américain du commandant Malentchenko qui s'improvisera témoin à bord de l'ISS, tandis que sur Terre, dans une salle de restaurant de la ville de Houston, un ami de la famille jouera le rôle du marié lors de la cérémonie au Texas.

 

http://fr.news.yahoo.com/030810/202/3ccsj.html

 

http://edition.cnn.com/2003/TECH/space/08/10/space.wedding/index.html

   


Le 08 Août 2003

Hubble montre l'amas le plus proche

 

Crédits :  NASA and the Hubble Heritage Team (AURA/STScI)

 

L'image la plus récente du télescope spatial Hubble révèle un des amas globulaires d'étoiles les plus proches, NGC 6397, situé à seulement 8.200 années-lumière dans la constellation de l'Autel (Ara).

 

La densité stellaire de l'amas est environ un million de fois plus grande que dans le voisinage stellaire de notre Soleil. Les étoiles dans NGC 6397 sont dans un mouvement constant, et quelques-unes d'entre elles entrent inévitablement en collision. Cependant, les collisions arrivent seulement tous les deux ou trois millions d'années environ.

 

Ces images d'Hubble ont été prises pour un programme de recherche qui vise à étudier les conséquences de rapprochements ou de collisions d'étoiles.

 

http://hubblesite.org/newscenter/archive/2003/21/image/a

   


Le 07 Août 2003

Des astéroïdes nommés en l'honneur des Astronautes de Columbia

 

Crédits :  JPL/NASA

 

Sept astéroïdes ont été récemment rebaptisés pour honorer les astronautes de la navette spatiale Columbia. Les 7 astéroïdes, tous d'une taille comprise entre 5 à 7 km, ont été découverts les nuits du 19 au 21 juillet 2001 à l'Observatoire du Mont Palomar près de San Diego par l'astronome Eléonore F. Helin. Les noms, proposés par le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA ont été approuvés récemment par l'Union Astronomique Internationale.

 

http://www.jpl.nasa.gov/releases/2003/108.cfm

 

http://www.nasa.gov/home/hqnews/2003/aug/HQ_03259_astroids_dedicated.html

   


Le 06 Août 2003

Un cratère de 100 km sur l'astéroïde Juno

 

Crédits :  Sallie Baliunas et al.

 

De nouvelles images prises par le télescope Hooker de l'Observatoire du Mont Wilson montrent l'astéroïde Juno avec une énorme trace d'impact. Pour prendre les photos de l'astéroïde avec une clarté incroyable, les astronomes ont utilisé le système d'optique adaptative pour compenser les altérations créées par les courants aériens de l'atmosphère de notre planète. Les photos montrent que Juno est déformé, comme d'autres astéroïdes, et possède un cratère de 100 km provoqué par l'impact avec un autre astéroïde dans le passé.

 

Juno, le troisième astéroïde à avoir été trouvé, après Cérès (en 1801) et Pallas (en 1802), a été découvert par Carl Ludwig Harding (1765-1834) le 01 Septembre 1804. L'astéroïde orbite autour du Soleil avec des milliers d'autres particules de roches dans la ceinture d'astéroïdes principale située entre Mars et Jupiter (entre 2.3 et 3.5 UA). Avec une taille d'environ 241 km de large, Juno est l'un des plus grands astéroïdes de la ceinture d'astéroïdes.

 

http://cfa-www.harvard.edu/press/pr0318.html

   


Le 06 Août 2003

Le VLT mesure la forme d'une supernova de Type Ia

 

Galaxie spirale NGC 1448 et SN 2001el

Crédits :  DSS et NTT/EMMI

 

Une équipe internationale d'astronomes a exécuté de nouvelles observations très détaillées d'une supernova dans une galaxie éloignée à l'aide de l'instrument multi-mode FORS1 du VLT (Very Large Telescope) de l'ESO à l'Observatoire de Paranal (Chili). Les astronomes ont observé une supernova de type "Ia", SN 2001el, que l'on a découverte en septembre 2001 dans la galaxie NGC 1448 à une distance de 60 millions d'années-lumière. Les observations montrent pour la première fois qu'un type particulier de supernova, causée par l'explosion "d'une naine blanche", est asymétrique pendant les phases initiales d'expansion.

 

La signification de cette observation est beaucoup plus grande qu'il n'y parait à première vue. Cette sorte particulière de supernova, désignée "Type Ia", joue un rôle très important dans la tentative actuelle de cartographier l'Univers. Il a longtemps été supposé que les supernovae de Type Ia avaient toutes la même brillance intrinsèque, méritant le surnom de "bougies standard".

 

S'il en est ainsi, les différences dans les brillances observées entre d'individuelles supernovae de ce type reflètent simplement leurs distances différentes. Cela, et le fait que la brillance maximale de cette supernova est en concurrence avec celle de leur galaxie parente, ont permis de mesurer les distances de galaxies même très éloignées.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-23-03.html

   


Le 06 Août 2003

Comète P/2003 O3 (LINEAR)

 

Nouvelles du Ciel

 

La nouvelle comète, de magnitude 17.5, a été découverte par le télescope de surveillance LINEAR le 30 Juillet 2003, en tant qu'astéroïde. La nature cométaire de l'objet a été révélée après la publication sur la Page de Confirmation des NEO (NEO Confirmation Page).

 

Les premiers éléments orbitaux indiquent un passage au périhélie au 13 Août 2003 à une distance de 1.25 UA. La comète est périodique (période de 6.5 ans).

P/2003 O3 (LINEAR) a effectué un passage à 0.3 UA de Jupiter en 1979.

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03P25.html (MPEC 2003-P25)

 

http://cfa-www.harvard.edu/iau/Ephemerides/Comets/2003O3.html

   


Le 05 Août 2003

Plus de poussières galactiques

 

Crédits : ESA

 

Depuis le début de 1992, le satellite Ulysses a contrôlé le flot de poussières coulant à travers notre Système Solaire. Cette poussière est incorporée dans le nuage galactique local à travers duquel notre Soleil se déplace à une vitesse de 26 kilomètres chaque seconde. Suite à ce mouvement relatif, un simple grain de poussière met vingt ans pour traverser le Système Solaire. Des observations à bord d'Ulysses ont montré que le flot de poussières est fortement affecté par le champ magnétique du Soleil.

 

Les données les plus récentes, rassemblées jusqu'à la fin de 2002, montrent que le bouclier magnétique a perdu son pouvoir protecteur pendant le récent maximum solaire. La raison de l'affaiblissement du bouclier magnétique du Soleil est due à l'activité solaire accrue, qui mène à une configuration des champs fortement désordonnée.

 

Au milieu des années 1990, pendant le dernier minimum solaire, le champ magnétique du Soleil ressemblait à un champ dipôle avec des pôles magnétiques bien définis (Nord positif et Sud négatif), similaire à celui de la Terre. Cependant, à la différence de la Terre, le Soleil change complètement sa polarité magnétique tous les 11 ans. Le renversement arrive toujours pendant le maximum solaire. C'est lorsque le champ magnétique est fortement désordonné que plus de poussières interstellaires entrent dans le Système Solaire. Il est intéressant de noter que la configuration a changé complètement après le maximum solaire récent, le Nord devenant négatif, et le Sud positif. La poussière interstellaire est même canalisée plus efficacement vers le Système Solaire intérieur.

 

Les grains de poussières sont très petits, et n'influencent pas directement les planètes du Système Solaire. Cependant, les particules de poussières se déplacent très vite et produisent de grands nombres de fragments quand ils impactent des astéroïdes ou des comètes. Il est donc imaginable qu'une augmentation de la quantité de la poussière interstellaire dans le Système Solaire créera plus de poussières cosmiques par collisions avec des astéroïdes et des comètes. En moyenne 40.000 tonnes de poussières interstellaires entrent dans l'atmosphère terrestre chaque année. Il est possible que l'augmentation de poussières dans le Système Solaire influencera la quantité de matériaux extraterrestres retombant sur Terre.

 

http://sci.esa.int/science-e/www/object/index.cfm?fobjectid=33618

   


Le 02 Août 2003

Les jours du télescope spatial Hubble sont comptés

 

Crédits : ESA

 

Le Hubble Space Telescope (HST), un des instruments scientifiques les plus importants jamais créés, entre dans la phase finale de sa vie. Lancé en 1990, la mission du HST prend fin théoriquement en 2010. Il doit ensuite être remplacé par le télescope spatial James Webb (JWST), dont le lancement est prévu en 2011. La NASA a convoqué un panel d'experts pour déterminer la meilleure façon d'effectuer la transition. La commission devrait formuler ses premières recommandations début Octobre.

 

http://permanent.sciencesetavenir.com/sci_20030801.OBS4265.html

 

http://www.space.com/businesstechnology/technology/hubble_future_0306731.html

http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/3115159.stm

 

http://skyandtelescope.com/news/article_1017_1.asp

 

http://hst-jwst-transition.hq.nasa.gov/hst-jwst/

 

Scientists discuss when to retire Hubble Telescope

 

Hubble's Life Expectancy Debated

 

Weighing Hubble's Future: Scientists Ponder What to Do with Aging Space Telescope

 

Hubble telescope supporters request three-year extension

   


Le 01 Août 2003

Comètes C/2003 H5, 2003 H6, 2003 H7, 2003 K5, 2003 K6 (SOHO)

 

Nouvelles du Ciel

 

Cinq nouvelles comètes recoivent leur désignation :

 

C/2003 H5 (SOHO), détectée le 27 Avril 2003 par Rainer Kracht, appartient au groupe de Meyer (Groupe C1997 L2)

C/2003 H6 (SOHO), détectée le 30 Avril 2003 par Rainer Kracht, est l'une des composantes d'une comète double, et n'appartient à aucun groupe connu (Non-Group Comets)

C/2003 H7 (SOHO), détectée le 30 Avril 2003 par Rainer Kracht, est l'une des composantes d'une comète double, et n'appartient à aucun groupe connu (Non-Group Comets)

C/2003 K5 (SOHO), détectée le 21 Mai 2003 par Xavier Leprette, appartient au groupe de Meyer (Groupe C1997 L2)

C/2003 K6 (SOHO), détectée le 30 Mai 2003 par XingMing Zhou, appartient au groupe de Meyer (Groupe C1997 L2)

 

Ces comètes ont été trouvées grâce aux images transmises par les coronographes LASCO C2 et C3 du satellite SOHO. http://sohowww.nascom.nasa.gov/

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03P02.html (MPEC 2003-P02)

   


 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux