Nouvelles du Ciel de Juin 2003

 

Les Titres

 

Sept nouvelles exoplanètes [30/06/2003]

Opportunity se lance à son tour à l'assaut de Mars [28/06/2003]

Comme au domino ! [27/06/2003]

De puissants "tapis roulants" entraînent les cycles solaires de 11 ans [26/06/2003]

Comète P/2003 HT15 (LINEAR) [25/06/2003]

Comète 42P/Neujmin 3 [25/06/2003]

SOHO : La transmission des données scientifiques affectée par une anomalie d'antenne [24/06/2003]

Phobos [23/06/2003]

Il y a vingt cinq ans : la découverte de Charon [23/06/2003]

GOODS [20/06/2003]

Problème technique sérieux pour SOHO [20/06/2003]

Première détection par interférométrie infrarouge d'un objet extragalactique [19/06/2003]

GRB et Hypernova : la preuve est faite [18/06/2003]

Les nouvelles images 3-D du Soleil [18/06/2003]

Le voile se lève sur les étoiles massives [17/06/2003]

Un célèbre tableau de Van Gogh daté grâce à la Lune [16/06/2003]

Comète C/2003 L2 (LINEAR) [14/06/2003]

Un rocher venu de l'espace pourrait avoir frappé durement la vie il y a 380 millions d'années [14/06/2003]

Abell 2029 : dernières nouvelles de la matière sombre [11/06/2003]

Le satellite de l'ESA XMM-Newton mesure pour la première fois le magnétisme d’une étoile morte [11/06/2003]

L'étoile la plus plate jamais observée [11/06/2003]

Des comètes jumelles échappent au Soleil [11/06/2003]

Mars Exploration Rover-A : c'est parti ! [10/06/2003]

Mille étoiles variables dans Centaure A [10/06/2003]

Spirit prend son envol [09/06/2003]

Comète C/2003 L1 (Scotti) [08/06/2003]

Comète P/2003 K2 (Christensen) [08/06/2003]

Le site d'impact de la météorite du 25 Septembre a été retrouvé [05/06/2003]

L'onde de choc de la Supernova [05/06/2003]

Les vents équatoriaux de Saturne diminuent d'intensité [04/06/2003]

Mars Express à la conquête de la planète rouge [03/06/2003]

 

Archives des Nouvelles du Ciel

Retrouvez les Nouvelles du Ciel de ce Mois

 

Une Passion à Partager :

 

EVENEMENTS Astronomiques à ne pas rater, EPHEMERIDES Lune-Soleil-Planètes, PLANETES et SATELLITES, COMETES, ASTEROIDES...

 

 

 

Les commentaires sur l'Actualité intitulés "Le Billet de RAOUL" sont rédigés par Raoul Lannoy.

Merci Raoul.

 

 


Le 30 Juin 2003

Sept nouvelles exoplanètes

 

Crédit : Observatoire de Genève

 

Au cours de la conférence "Extrasolar Planets: Today & Tormorrow" dans le cadre du XIXè Colloque de l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP), l'équipe de chasseurs d'exoplanètes dirigée par le suisse Michel Mayor a annoncé, dans la matinée du 30 Juin, la découverte de 7 nouvelles planètes orbitant autour d'étoiles lointaines (HD 10647 b, HD 41004 Ab, HD 65216 b, HD 111232 b, HD 142415 b, HD 169830 c et HD 216770 b).

 

Ces nouvelles découvertes ont été effectuées au moyen du spectrographe CORALIE en mesurant la vitesse radiale des étoiles. Ce spectrographe, installé sur le télescope suisse Leonard Euler (nommé en l'honneur du célèbre mathématicien suisse) de 1.2m de l'Observatoire de l'ESO à la Silla,  et développé en collaboration avec l'Observatoire de Haute-Provence (OHP), est une version améliorée du spectrographe ELODIE qui avait permis à Michel Mayor et Didier Queloz de trouver la première planète extra solaire autour de l'étoile 51 Pegasi le 5 Octobre 1995.

 

Aujourd'hui, le nombre d'exoplanètes détectées dépasse la centaine.

 

http://www.cidehom.com/article.php?_a_id=661

 

http://obswww.unige.ch/~naef/planet/new_planets.html

 

http://obswww.unige.ch/~naef/RECAN/announcement.htm

   


Le 28 Juin 2003

Opportunity se lance à son tour à l'assaut de Mars (mise à jour le 06/07/2003)

 

Crédit : NASA/JPL

 

Après le départ de Spirit le 10 Juin dernier, c'est au tour du second robot explorateur jumeau de la NASA de s'élancer à la conquête de la planète rouge. Le lancement par une fusée Delta II depuis Cap Canaveral (Floride), doit avoir lieu Mardi 08 Juillet à 02h35 UTC.

 

MER-B (Mars Exploration Rover), rebaptisé "Opportunity" le 07 Juin, doit se poser à l'aide de coussins gonflables sur le site de Meridiani Planum, en Janvier 2004. Les instruments embarqués permettront de rechercher des preuves de la présence d'eau liquide qui peut avoir été présente par le passé sur la planète. L'explorateur, pesant environ 180 kg et totalement indépendant, sera capable de parcourir environ 40 mètres par jour martien à la surface de la planète.

 

Les Missions vers Mars :

http://pgj.pagesperso-orange.fr/mission-mars.htm

 

Dossier "L'exploration de la planète Mars - 2003 l'année martienne !":

http://www.futura-sciences.com/sinformer/o/mars.php

 

The Planetary Society :

NASA Names Mars Exploration Rovers: Spirit and Opportunity

 

Nouvelles du Ciel :

 

Mars Exploration Rover-A : c'est parti ! [10/06/2003]

Spirit prend son envol [09/06/2003]

Mars Express à la conquête de la planète rouge [03/06/2003]

Mars Exploration Rover : la NASA a choisi les sites d'atterrissage des rovers [11/04/2003]

 

   


Le 27 Juin 2003

Comme au domino !

 

Crédits : Hubble Space Telescope Science Institute

 

Une équipe internationale d'astronomes a utilisé un instrument unique, le CIRPASS produisant simultanément 500 spectres dans l'infrarouge, sur le Gemini South Telescope de 8m, pour déterminer l'âge des étoiles à travers la région centrale de la galaxie spirale barrée M83. Une analyse détaillée des données est en cours mais les résultats initiaux font allusion à un ordre complexe de formation d'étoiles, où la rotation de gaz et des étoiles dans la barre centrale provoque la formation d'étoiles de manière séquentielle, à la manière d'un jeu de domino.

 

http://www.ast.cam.ac.uk/~ljw/Press/cirpass_final.html

   


Le 26 Juin 2003

De puissants "tapis roulants" entraînent les cycles solaires de 11 ans

 

Crédits : Big bear Solar Observatory/New Jersey Institute of Technology

 

Des astronomes ont trouvé la preuve que le cycle de taches solaires de 11 ans est en partie provoqué par un système de circulation géant, tel un tapis-roulant, circulant dans le Soleil. La découverte a été faite en passant en revue les positions et les tailles de toutes les taches solaires vues sur le Soleil depuis 1874.

 

La nouvelle preuve suggère que cette dérive soit produite par un système de circulation géant dans lequel les gaz comprimés, situés à environ 200.000 km au-dessous de la surface du Soleil, se déplacent lentement des pôles du Soleil vers l'équateur. Les gaz montent alors près de l'équateur et reviennent vers les pôles, voyageant dans les couches superficielles où le gaz est moins comprimé. Les progrès récents dans la modélisation théorique du cycle de taches solaires ont souligné le rôle important de cette circulation.

 

La vitesse de ce système de circulation change légèrement d'un cycle de taches solaires à l'autre. La circulation est plus rapide dans des cycles plus courts que la période moyenne de 11 ans, et plus lente dans des cycles plus longs que la période moyenne. C'est une indication forte que cette circulation agit comme une horloge interne qui régit la période du cycle de taches solaires.

 

La circulation semble aussi influencer la force des cycles futurs. Le Soleil est actuellement dans la phase de faible activité de son cycle actuel, cycle qui a atteint un niveau maximal en 2000 et 2001. Parce que le flux de circulation était rapide au cours du cycle précédent, les astronomes pensent que le cycle suivant connaîtra une forte activité, avec un pic pour les années 2010 et 2011.

 

http://www1.msfc.nasa.gov/NEWSROOM/news/releases/2003/03-097.html [19/06/2003]

   


Le 25 Juin 2003

Comète P/2003 HT15 (LINEAR)

Cet objet a été découvert en tant qu'astéroïde par le télescope de surveillance LINEAR le 26 Avril 2003, mais figurant sur des images antérieures datées du 27 Janvier 2003, et a reçu la désignation de 2003 HT15. Des observations supplémentaires ont révélé sa nature cométaire. La comète P/2003 HT15 (LINEAR), d'une période de 9.9 ans, est passée au périhélie le 17 Avril 2003 à 2.67 UA à la magnitude de 17,4. Sa magnitude actuelle est de 18,5. (IAUC 8156)

 

http://cfa-www.harvard.edu/iau/Ephemerides/Comets/2003HT15.html (Eléments orbitaux et Ephémérides)

 

http://www.comethunter.de/

  


Le 25 Juin 2003

Comète 42P/Neujmin 3

La comète 42P/Neujmin 3 a été retrouvée le 27 Mai 2003 par Jana Pittichova avec le télescope de 2.2m de l'Université de Hawaiil. Le passage au périhélie est prévu au 15 Juillet 2004 à 2.015 UA. La comète, d'une période de 10.70 ans, avait été vue pour la dernière fois en 1993.

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M45.html (MPEC 2003-M 45)

  


Le 24 Juin 2003

SOHO : La transmission des données scientifiques affectée par une anomalie d'antenne

 

Crédits : NASA/ESA

 

Communiqué de Presse de l'ESA
N° 42-2003

Le satellite SOHO (Observatoire du Soleil et de l'héliosphère) doit connaître ces jours-ci une période d'interruption totale de la transmission des données scientifiques qui durera deux semaines et demie à trois semaines.

En effet, il a été détecté un dysfonctionnement du mécanisme de pointage de l'antenne à grand gain (HGA), qui sert à transmettre au sol les nombreuses données des observations scientifiques réalisées par SOHO.

Ce problème n'affecte pas la sécurité de SOHO. L'antenne à faible gain, qui est omnidirectionnelle et n'a donc pas besoin d'être pointée dans une direction spécifique, sera utilisée pour contrôler le satellite et surveiller le bon état et le bon fonctionnement de SOHO et de ses instruments.

L'anomalie de pointage de l'antenne à grand gain a été décelée récemment en raison d'une divergence entre la position théorique et la position mesurée de l'antenne. Celle-ci est conçue pour pouvoir se déplacer sur deux axes, horizontal et vertical. C'est le mouvement horizontal qui ne se fait plus normalement. Il s'agit probablement d'un dysfonctionnement du moteur ou de l'engrenage qui commande l'antenne.

SOHO est placé à 1,5 million de kilomètres de la Terre ; il décrit lentement son orbite autour du point de Lagrange n°1, où les forces gravitationnelles de la Terre et du Soleil s'équilibrent et le maintiennent en position. Pour la transmission des données, l'antenne à grand gain doit réaliser une rotation de façon à avoir la Terre constamment dans son angle de visée, au fur et à mesure de la progression du satellite et de la Terre sur leurs orbites respectives.

Si l'on ne trouve pas de solution à l'anomalie constatée, la Terre sortira de l'angle de visée de l'antenne HGA à certaines périodes, provoquant une interruption des transmissions tous les trois mois.

Les ingénieurs de l'ESA et de la NASA étudient actuellement diverses solutions pour remédier à cette situation ou réduire au minimum la perte de données scientifiques.

SOHO est un projet mené en coopération internationale par l'ESA et la NASA. Le satellite a été conçu pour étudier le Soleil, de son noyau central à sa couronne externe, ainsi que le vent solaire. Il a été lancé en décembre 1995 à bord d'une fusée Atlas IIAS/Centaur.

SOHO se déplace autour du Soleil au même rythme que la Terre. Il décrit lentement son orbite autour du point de Lagrange L1, où les forces gravitationnelles du Soleil et de la Terre s'équilibrent et le maintiennent en position.

Le point L1 se situe à environ 1,5 million de kilomètres de la Terre (environ quatre fois la distance Terre-Lune), en direction du Soleil. De sa position, SOHO peut observer en permanence l'astre du jour.

Outre ses observations du Soleil, SOHO est devenu le plus productif des découvreurs de comètes dans l'histoire de l'astronomie : à ce jour, il a permis de découvrir plus de 620 comètes, qui portent maintenant son nom. Les résultats de science fondamentale et les données spectaculaires et facilement accessibles de SOHO ont enflammé l'imagination de la communauté spatiale comme du grand public.

 

Source : http://www.esa.int/export/esaCP/Pr_42_2003_p_FR.html

 

Nouvelles du Ciel : Problème technique sérieux pour SOHO [20/06/2003]

   


Le 23 Juin 2003

Phobos

 

Crédits :

NASA/JPL/Malin Space Science Systems

 

Mars Global Surveyor (MGS) a pris le 1 juin 2003 plusieurs photos de Phobos, une des lunes de Mars. L'une des photos montre des détails incroyables sur la surface du satellite. Phobos orbite autour de Mars à seulement 9.378 kilomètres. D'environ 0,006 fois la taille de la Lune, Phobos est un objet allongé d'environ 27 kilomètres sur 18 à 22 kilomètres de large. MGS était environ 9.670 kilomètres de Phobos quand l'image a été prise.

 

http://www.msss.com/mars_images/moc/2003/06/23/index.html

   


Le 23 Juin 2003

Il y a vingt cinq ans : la découverte de Charon

 

Crédits :

U.S. Naval Observatory

 

Le 22 Juin 1978, l'astronome James W. Christy, de l'U.S. Naval Observatory (USNO),  en effectuant des mesures sur des photographies dans le but d'affiner l'orbite de la planète Pluton, remarque qu'un certain nombre d'images de Pluton apparaissent allongées alors que d'autres clichés montrent Pluton comme un point minuscule et rond. Christy, en examinant un certain nombre d'images d'archive de l'USNO, remarque de nouveau les allongements de Pluton. Après l'élimination de la possibilité que ces allongements soient produits par des défauts de clichés, la seule explication plausible restante était que ceux-ci soient causés par une lune précédemment inconnue de Pluton orbitant en un peu plus de six jours à une distance d'environ 19.600 kilomètres.

 

La découverte, officiellement annoncée le 7 juillet 1978 par le CBAT (Central Bureau for Astronomical Telegrams) via la Circulaire IAU 3241, a reçu la désignation temporaire "1978 P 1". Christy proposa le nom  de "Charon", d'après le passeur mythologique qui portait les âmes à travers la rivière Acheron.

 

Un autre astronome de l'USNO, Robert S. Harrington, calcula que Pluton et sa lune nouvellement trouvée subiraient au début de 1985 une série d'éclipses mutuelles et d'occultations. Le 17 février 1985 la première observation couronnée de succès d'un de ces transits a été faite, à moins de 40 minutes du temps prévu par Harrington. La Circulaire IAU 4040 annonçant ces observations de confirmation a été publiée le 22 février 1985. Avec cette confirmation, la nouvelle lune a été officiellement nommée Charon.

 

http://www.usno.navy.mil/pao/press/charon.shtml

 

IAUC 3241: 1978 P 1

http://cfa-www.harvard.edu/iauc/03200/03241.html

 

Occn AND TRANSIT PHENOMENA OF PLUTO AND ITS Sat http://cfa-www.harvard.edu/iauc/04000/04040.html

   


Le 20 Juin 2003

GOODS

 

Crédits : NASA, ESA, the GOODS Team and M. Giavalisco (STScI)

 

Le télescope spatial Hubble et le satellite Chandra X-ray Observatory, soutenus par les plus grands télescopes basés au sol à travers le monde entier, ont commencé à collecter de nouveaux indices sur l'origine et l'évolution des galaxies.

 

En examinant un champ du ciel englobant des dizaines de milliers de galaxies, et en comparant les données obtenues par Hubble et Chandra, les astronomes étudient la formation de galaxie et leur évolution sur un grand choix de distances et d'âges, et recensent la proportion des jeunes galaxies qui contiennent des trous noirs supermassifs actifs à un moment où l'Univers avait seulement environ un milliard d'années (moins de 10 % de son âge actuel évalué à 13,7 milliards années).

 

Les données montrent que les trous noirs supermassifs très éloignés sont rares, et indiquent également qu'il faut environ 700 millions d'années pour qu'un trou noir supermassif accumule les millions des masses solaires de gaz nécessaire pour produire une source radio puissante. Cependant, il est possible que quelques trous noirs supermassifs puissent s'être formés plus tôt.

 

Sept sources mystérieuses ont été détectées par Chandra, mais pas par Hubble. Ces sources, qui sont probablement des trous noirs supermassifs, ont aussi été détectées dans l'infrarouge. Les sources optiquement invisibles pourraient être des trous noirs centraux dans des galaxies exceptionnellement poussiéreuses où la radiation optique est absorbée par la poussière. Ou encore, les sources mystérieuses pourraient être des galaxies, les plus éloignées jamais observées. De nouvelles observations seront nécessaires pour déterminer la nature exacte de ces objets.

 

Le programme Great Observatories Origins Deep Survey (GOODS) aspire à unir des observations des grands observatoires tels Hubble, Chandra et SIRTF (qui doit être lancé en août 2003) avec des données du XMM-NEWTON et certains des équipements les plus puissants basés au sol.

 

http://hubblesite.org/newscenter/archive/2003/18/

 

http://chandra.harvard.edu/photo/2003/goods/

 

http://www.cnn.com/2003/TECH/space/06/19/bigbang.view.reut/index.html

 

http://spaceflightnow.com/news/n0306/19galaxies/

   


Le 20 Juin 2003

Problème technique sérieux pour SOHO

 

Vue d'artiste

 

Le satellite SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) connaît un problème sérieux qui réduit sa capacité de transmettre des données vers la Terre. L'antenne de haut gain (HGA) de SOHO semble souffrir d'un problème mécanique. Les mouvements demandés par l'équipe des opérations de vol se traduisent par des mouvements minuscules. Différentes méthodes de déplacement de l'antenne vont être tentées dans les prochains jours pour débloquer le moteur coincé. La mission SOHO n'est pas condamnée, mais le flux d'images haute résolution pourrait être empêché.

 

http://www.spaceref.com/news/viewsr.html?pid=9530 [19/06/2003]

 

http://www.spaceref.com/news/viewsr.html?pid=9564 [20/06/2003]

 

http://www.space.com/scienceastronomy/soho_value_030619.html

   


Le 19 Juin 2003

Première détection par interférométrie infrarouge d'un objet extragalactique

 

Crédit : ESO

 

Les noyaux galactiques actifs (AGN) sont un des phénomènes les plus énergiques et mystérieux de l'univers. Dans quelques galaxies en effet, le coeur produit des quantités d''énergie qui surpassent de beaucoup celles de galaxies normales, comme la Voie lactée. On pense que le moteur central de ces centrales électriques est un trou noir supermassif. Des preuves indirectes laissaient supposer qu'une structure épaisse de gaz et de poussières en forme de beignet (appelé un torus) masquait les trous noirs, mais jusqu'à présent aucun n'avait été vu directement.

 

En utilisant l'Interféromètre du VLT de l'ESO, qui combine la lumière de plusieurs télescopes, les astronomes ont réussi pour la première fois à résoudre les structures dans le torus poussiéreux, au coeur de la galaxie NGC 1068 (connue également sous le nom de M 77), située dans la constellation de la Baleine (Cetus) à une distance d'environ 60 millions d'années-lumières. Les astronomes croient maintenant qu'un trou noir supermassif se trouve au coeur de la plupart des galaxies.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-17-03.html

   


Le 18 Juin 2003

GRB et Hypernova : la preuve est faite

 

Crédit : ESO

 

Basé sur une étude prudente des spectres obtenus par les puissants instruments du VLT de l'ESO, les astronomes présentent maintenant leur interprétation de l'événement GRB 030329 dans un article publié dans le journal international "Nature" du 19 juin. Sous le titre prosaïque "Une supernova très énergique associée à l'éclat de rayon gamma du 29 mars 2003", pas moins de 27 auteurs de 17 instituts de recherches, dirigés par l'astronome danois Jens Hjorth, concluent qu'il y a maintenant la preuve irréfutable d'un rapport direct entre le GRB (Gamma-Ray Burst) et l'explosion "hypernova" d'une étoile très massive.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-16-03.html

 

http://www.gsfc.nasa.gov/topstory/2003/0618rosettaburst.html

 

Nouvelles du Ciel du 20/04/2003

Nouvelles du Ciel du 10/04/2003

   


Le 18 Juin 2003

Les nouvelles images 3-D du Soleil

 

Crédit : Goran Scharmer et Mats G. Löfdahl/ Institute for Solar Physics of the Royal Swedish Academy of Sciences

 

Des chercheurs, spécialistes en Physique solaire, ont analysé des images d'une résolution la plus haute jamais obtenue, prises près du limbe solaire par le Swedish one-meter Solar Telescope (SST) de l'île de La Palma, Espagne. L'étude a été présentée aujourd'hui à l'American Astronomical Society's Solar Physics Division, se réunissant dans le Maryland.

 

Les chercheurs ont trouvé une variété surprenante de structures. Les nouvelles images 3-D peuvent aider des théoriciens à comprendre pourquoi la radiation du Soleil augmente lorsque le Soleil est couvert de taches solaires sombres.

 

http://www.lmsal.com/Press/SPD2003.html

 

http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=11845

 

Scientists image 3-D surface of the sun

 

New 3-D Pictures of the Sun

 

Scientists Image Sun's Surface in 3-D

   


Le 17 Juin 2003

Le voile se lève sur les étoiles massives

 

Crédit : ESO

 

Des astronomes de l'ESO viennent d'obtenir une première vue des toutes premières étapes de la formation des étoiles massives.

 

Les phases critiques d'évolution stellaire sont normalement inobservables car les jeunes étoiles massives sont cachées dans l'épais nuage à partir duquel elles se forment. Profitant du déchirement partiel d'un de ces nuages, provoqué par les violents vents stellaires émanant d'un groupe voisin de jeunes étoiles chaudes appelées NGC 3603, trois jeunes étoiles massives (environ 10.000 ans), dénommés IRS9A-C, ont été étudiées. Elles sont très lumineuses (IRS9A est environ 100.000 fois intrinsèquement plus brillante que le Soleil), massives (plus de 10 fois la masse du Soleil), chaudes (environ 20.000 degrés), et entourées par de la poussière froide (0°C).

 

Les astronomes espèrent que les observations aideront à résoudre une énigme quant à la formation d'étoiles massives, à savoir si elles se forment directement ou si elles sont le résultat de collisions d'étoiles de masse intermédiaire en formation.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-15-03.html

 

http://space.com/scienceastronomy/massive_stars_030617.html

   


Le 16 Juin 2003

Un célèbre tableau de Van Gogh daté grâce à la Lune

 

Crédit : Kröller-Müller Museum

 

L'astronome Donald Olson (Southwest Texas State University, San Marcos) et ses collègues, en se basant sur la position de la Lune presque pleine, ont retrouvé le moment exact fixé sur la toile que le maître hollandais a peinte lors de son séjour à Saint-Rémy de Provence. C'était 13 juillet 1889 à 21h08 pour être précis.

 

Pour résoudre le mystère, l'équipe a voyagé à Saint-Rémy-De-Provence en juin 2002, et grâce aux indices représentés sur le tableau, a établi où Van Gogh se tenait lorsqu'il a peint sa toile. Ils ont mesuré alors la direction à l'aide d'une boussole, la position de la Lune, et la taille de la falaise au-dessus de l'horizon. En utilisant des tables lunaires et logiciels d'astronomie, ils ont alors calculé les dates et heures où une pleine Lune se levant apparaîtrait au-dessus de l'horizon à cet endroit : le 16 mai ou le 13 juillet 1889. L'équipe conclut qu'il s'agissait de la seconde date, puisque le blé, de couleur or, est moissonné.

 

http://www.nature.com/nsu/030609/030609-13.html

 

http://www.vangoghgallery.com/painting/p_0735.htm

   


Le 14 Juin 2003

Comète C/2003 L2 (LINEAR)

Cet objet a été découvert en tant qu'astéroïde le 12 Juin 2003 par le télescope de surveillance LINEAR. Des observations complémentaires effectuées par S. Sanchez, R. Stoss, et J. Nomen (Observatorio Astronomico de Mallorca) et par S. Gajdos (Modra) ont révélé la nature cométaire de cet objet. Les calculs préliminaires d'orbite de cette nouvelle comète de magnitude 18.1 indiquent un passage au périhélie à environ 2.25 UA pour le 14 Février 2004. Au plus fort de son activité, la comète atteindra la magnitude 15.

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03L55.html (MPEC 2003-L55)

 

Des observations supplémentaires indiquent un passage au périhélie au 18 Janvier 2004 à 2.87 UA.

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M20.html (MPEC 2003-M20) [19/06/2003]

 

Après 41 observations, les paramètres indiquent un passage au périhélie au 15 Janvier 2004 à 2.9 UA.

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M39.html (MPEC 2003-M39) [23/06/2003]

 

Après 64 observations, les paramètres indiquent un passage au périhélie au 16 Janvier 2004 à 2.89 UA

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M73.html (MPEC 2003-M73) [01/07/2003]

  


Le 14 Juin 2003

Un rocher venu de l'espace pourrait avoir frappé durement la vie il y a 380 millions d'années

 

Crédit : NASA

 

Une équipe de chercheurs conduite par Brooks Ellwood de l'Université d'Etat de Louisiana (Louisiana State University) a découvert un lien entre un impact de météore et une extinction massive survenue il y a environ 380 millions d'années au milieu du Dévonien, en mesurant la signature magnétique de couches de sédiments.

 

Les hautes concentrations de quartz choqué, les petites sphères microscopiques et microcristaux, contenus dans une couche géologique près du sommet d'un plateau du désert de l'Anti Atlas, aux environs de Rissani, au Maroc, sont des indices sûrs d'un impact de météore, et pourraient expliquer la disparition d'environ 40% de la population d'animaux marins vivant à cette époque.

 

Nature : Second mass extinction linked to impact

 

LSU News : Evidence for meteor in early mass extinction found

 

Universe Today : More Evidence that Meteors Caused Mass Extinctions

   


Le 11 Juin 2003

Abell 2029 : dernières nouvelles de la matière sombre

 

Crédit : X-ray: NASA/CXC/UCI/A.Lewis et al. Optical: Pal.Obs. DSS

 

Les astronomes ont utilisé le satellite Chandra (X-ray Observatory Chandra) pour faire la recherche la plus détaillée à ce jour de la distribution de matière sombre dans un amas massif de galaxies, Abell 2029. Leurs résultats indiquent que 80% de la matière de l'Univers consiste en de la matière sombre et froide.

 

http://chandra.harvard.edu/press/03_releases/press_061103.html

 

http://chandra.harvard.edu/photo/2003/abell2029/index.html

   


Le 11 Juin 2003

Le satellite de l'ESA XMM-Newton mesure pour la première fois le magnétisme d’une étoile morte

 

Crédit : ESA

 

Grâce à la sensibilité exceptionnelle du satellite XMM-Newton de l'ESA dans le rayonnement X, une équipe d'astronomes européens est parvenue à effectuer la première mesure directe du champ magnétique d'une étoile à neutrons. Les résultats obtenus vont permettre d'en savoir plus sur les phénomènes physiques extrêmes à l'œuvre dans ce type d'étoile mais se traduisent par une nouvelle énigme, qui reste à élucider, concernant la fin de vie de ces objets célestes.

 

Communiqué de Presse de l'ESA N°38-2003 :

http://www.esa.int/export/esaCP/Pr_38_2003_p_FR.html

   


Le 11 Juin 2003

L'étoile la plus plate jamais observée

 

Crédit : ESO

 

Des observations récentes avec le VLT Interferometer (VLTI) de l'Observatoire de l'ESO de Paranal ont permis à un groupe d'astronomes d'obtenir de loin la vue la plus détaillée de la forme générale d'Achernar (Alpha Eridani), l'étoile la plus brillante de la constellation de l'Eridan (Eridanus).

 

Achenar est une étoile chaude de type B, possédant une masse de 6 fois celle du Soleil. La température de surface est d'environ 20.000 degrés Celsius et elle est localisée à une distance de 145 années-lumières.

 

Les astronomes ont constaté que le rayon équatorial d'Achernar est de plus de 50 % plus grand que son rayon polaire !

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-14-03.html

   


Le 11 Juin 2003

Des comètes jumelles échappent au Soleil

 

Crédit : SOHO/LASCO consortium. SOHO is a project of international cooperation between ESA and NASA.

 

Le 24 mai 2003, une paire de comètes, en tandem, a fait un arc en direction du Soleil, leur chemin les conduisant à juste 0,1 rayon solaire au-dessus de la surface du Soleil, au plus profond de la chaude couronne solaire.

 

Les comètes appartenant à la famille des comètes sungrazers de Kreutz, sont souvent vues par les instruments embarqués par SOHO (Solar and Heliospheric Observatory), et plongent pour un rendez-vous final vers le Soleil. Mais rares sont les observations de comètes jumelles !

 

De plus, cette paire a montré un autre trait très peu commun : ce que l'on voit comme une faible queue peut être vue comme s'éloignant du Soleil, émanant apparemment d'un point de l'orbite situé au-delà du point le plus proche de son passage rapproché.

 

Les queues de cette paire de comètes semblent avoir réchappé de leur rencontre rapprochée avec le Soleil, même après que la chaleur intense du Soleil et la radiation aient vaporisé leurs têtes (les noyaux et la chevelure). Normalement, les comètes sungrazers s'effacent simplement et disparaissent. Cet événement, photographié par le satellite SOHO, est extrêment rare. Une autre paire de comètes sungrazers de Kreutz montrant la même particularité a déjà été observée en juin 1998. Mais sur plus de 600 comètes sungrazing observées en un peu plus de six ans par SOHO, c'est seulement la troisième manifestation d'un tel comportement !

 

http: // soho.nascom.nasa.gov/pickoftheweek/old/27may2003/

 

http://www.gsfc.nasa.gov/news-release/releases/2003/03-65.htm

 

Les Comètes Sungrazers du groupe de Kreutz : http://pgj.pagesperso-orange.fr/kreutz.htm

   


Le 10 Juin 2003

Mars Exploration Rover-A : c'est parti !

 

Capture d'image sur NASA-TV

 

Après les deux reports des 08 et 09 Juin en raison de mauvaises conditions météorologiques, le lanceur Delta-2 a décollé ce 10 Juin à 17h58 UT de Cap Canaveral, emportant Mars Exploration Rover-A à destination de la planète Mars.

 

Les Missions vers Mars :

http://pgj.pagesperso-orange.fr/mission-mars.htm

 

Dossier "L'exploration de la planète Mars - 2003 l'année martienne !":

http://www.futura-sciences.com/sinformer/o/mars.php

 

Nouvelles du Ciel :

Spirit prend son envol [09/06/2003]

Mars Express à la conquête de la planète rouge [03/06/2003]

Mars Exploration Rover : la NASA a choisi les sites d'atterrissage des rovers [11/04/2003]

 

   


Le 10 Juin 2003

Mille étoiles variables dans Centaure A

 

Crédit : ESO

 

Une équipe internationale d'astronomes a découvert plus de 1.000 étoiles variables rouges, de type Mira, dans la galaxie elliptique voisine Centaurus A (NGC 5128), distante de 13 millions d'années-lumières.

 

C'est la première fois qu'un recensement détaillé d'étoiles variables a été accompli dans une galaxie extérieure au Groupe Local de Galaxies (auquel notre propre galaxie, la Voie lactée et ses galaxies satellites, les Nuages de Magellan, appartiennent).

 

Ces recherches sans précédent sont basées sur des observations obtenues depuis plus de trois ans avec l'instrument ISAAC multi-mode du télescope VLT ANTU de 8.2m de l'Observatoire de l'ESO de Paranal.

 

http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2003/pr-13-03.html

 

   


Le 09 Juin 2003

Spirit prend son envol

 

Crédit : NASA/JPL

 

Après le départ de la sonde européenne Mars Express, c'est au tour du premier des deux robots explorateurs jumeaux de la NASA de s'élancer à la conquête de la planète rouge. Le lancement par une fusée Delta II depuis Cap Canaveral (Floride), doit avoir lieu le 10 Juin à 17h58 UTC.

 

Cette mission est beaucoup plus ambitieuse que celle de Pathfinder et du célèbre Sojourner de 1997

 

MER-A (Mars Exploration Rover), rebaptisé "Spirit" le 07 Juin, doit se poser à l'aide de coussins gonflables sur le site du cratère Gusev, en Janvier 2004. Les instruments embarqués permettront de rechercher des preuves de la présence d'eau liquide qui peut avoir été présente par le passé sur la planète. L'explorateur, pesant environ 180 kg et totalement indépendant, sera capable de parcourir environ 40 mètres par jour martien à la surface de la planète.

 

Le second explorateur, MER-B rebaptisé "Opportunity", devrait s'élancer le 25 Juin à destination de Mars pour rejoindre, début 2004, son site d'atterrissage, Meridiani Planum.

 

Les Missions vers Mars :

http://pgj.pagesperso-orange.fr/mission-mars.htm

 

Dossier "L'exploration de la planète Mars - 2003 l'année martienne !":

http://www.futura-sciences.com/sinformer/o/mars.php

 

The Planetary Society :

NASA Names Mars Exploration Rovers: Spirit and Opportunity

 

Nouvelles du Ciel :

Mars Express à la conquête de la planète rouge [03/06/2003]

Mars Exploration Rover : la NASA a choisi les sites d'atterrissage des rovers [11/04/2003]

 

   


Le 08 Juin 2003

Comète C/2003 L1 (Scotti)

Une nouvelle comète a été découverte le 04 Juin 2003 par J. Scotti avec le télescope de surveillance Spacewatch II. Les calculs préliminaires d'orbite de cette comète de magnitude 18.5 indiquent un passage au périhélie à environ 2.66 UA pour le 11 Janvier 2002. Toutefois, il pourrait s'agir d'une comète à courte période.

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03L33.html (MPEC 2003-L33)

 

Des observations supplémentaires indiquent qu'il s'agit d'une comète périodique (P=17.3 ans) avec un passage au périhélie le 21 Février 2003 à 5.01 UA.

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M19.html (MPEC 2003-M19) [19/06/2003]

 

La comète prend sa dénomination définitive de P/2003 L1 (Scotti). Sa période est de 17.33 ans. Des observations complémentaires indiquent un passage au périhélie au 07 Mars 2003 à 5 UA.

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M21.html (MPEC 2003-M21) [19/06/2003]

P/2003 K2 (Christensen)

Des mesures supplémentaires montrent que la comète 2003 K2 (voir la "Nouvelle du Ciel" du 28 Mai 2003) est en fait une comète périodique. Sa période est de 6.5 ans, et sa distance au périhélie est de 0.55 UA. La comète prend la dénomination définitive de P/2003 K2 (Christensen), nommée d'après Eric Christensen du programme de recherche du Catalina Sky Survey (CSS) qui l'a découverte en premier.

 

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03L31.html (MPEC 2003-L31)

 

Après 197 observations, les paramètres indiquent un passage au périhélie au  07 Avril 2003 à 0.54 UA, avec une période est de 5.72 ans.

http://cfa-www.harvard.edu/mpec/K03/K03M36.html (MPEC 2003-M36) [23/06/2003]

 


Le 06 Juin 2003

Le site d'impact de la météorite du 25 Septembre a été retrouvé

Le site d'impact de la météorite géante tombée sur Terre le 25 Septembre 2002 a été découvert dans la région d'Irkutsk.

Une expédition de scientifiques a trouvé sur une surface couvrant environ 100 km2 des arbres brûlés et des morceaux de météorites à environ 60 kilomètres du village de Mama.

 

La météorite était tombée dans les premières heures de la journée du 25 Septembre 2002, entre les villes de Bodaibo et le village de Balakhninsky, près de la rivière Vitim, causant un fort tremblement dans la région, similaire à un tremblement de terre. De sporadiques éclairs de lumières avaient également été vus au-dessus du site d'impact.

 

http://www.interfax.ru/one_news_en.html?lang=EN&tz=0&tz_format=MSK&id_news=5642068

 

Voir la "Nouvelle du Ciel" du 03 Octobre 2002

 

En savoir plus sur la météorite du 25 Septembre : http://users.skynet.be/meteorite.be/Bodaibo.html

   


Le 05 Juin 2003

 

 

Le Billet de RAOUL :

 

Mars est une planète encore plus active qu'on le croyait; il y a de nombreux signes de changements et pas toujours les mêmes. De l'olivine semble indiquer des places très sèches, trop pour qu'il y ait de l'eau.

 

http://mars.jpl.nasa.gov/odyssey/newsroom/pressreleases/20030605a.html


ou http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=11710

 

ou encore http://www.asu.edu/asunews/sci_tech/odyssey_060503.htm

 

 


Le 05 Juin 2003

L'onde de choc de la Supernova

 

Crédit : NASA and The Hubble Heritage Team (STScI/AURA) Acknowledgment: W. Blair (JHU) and D. Malin (David Malin Images)

 

Le Télescope Spatial Hubble (HST) a pris une nouvelle image de la Nébuleuse NGC 2736 connue sous le nom de Pencil Nebula en raison de sa forme particulière. La nébuleuse est une partie des restes de l'immense supernova des Voiles, située dans la constellation des Voiles (Vela). à une distance d'environ 815 années-lumières (250 parsecs) et découverte par John Herschel dans les années 1840. L'apparition lumineuse de la nébuleuse vient des régions denses du gaz qui ont été frappées et réchauffées par l'onde de choc de la supernova. Les astronomes évaluent que la supernova est apparue il y a environ 11.000 ans. Bien qu'aucun rapport historique de l'explosion n'existe, la supernova des Voiles aurait été 250 fois plus brillante que Vénus et aurait été facilement visible aux observateurs de l'hémisphère sud en plein jour.

 

http://hubblesite.org/newscenter/archive/2003/16/

 

http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=11704

   


Le 04 Juin 2003

Les vents équatoriaux de Saturne diminuent d'intensité

 

Crédit : NASA/JPL

 

Au début des années 1980-81, la mission Voyager a mesuré que les vents équatoriaux de Saturne soufflaient à la vitesse de 1.700 kilomètres par heure.

 

En utilisant les images de la planète aux anneaux prises par le Télescope Spatial Hubble (HST), une équipe de scientifiques espagnols et américains a mesuré les mouvements des nuages et les systèmes de tempêtes, sur une large gamme de latitudes, à la surface de Saturne. Pour la période 1996 à 2002, la vitesse des vents équatoriaux est de seulement 900km/h.

 

Ce ralentissement soudain, qui n'affecte par les vents à l'extérieur de la ceinture équatoriale, pourrait être dû à un changement saisonnier ou provoqué par l'ombre des anneaux géants de la planète sur l'équateur.

 

De nouvelles observations HST par l'équipe espagnole-américaine sont en projet vers la fin de cette année. La sonde Cassini, qui doit atteindre Saturne au milieu de 2004, devrait également fournir aux scientifiques des données importantes pour la compréhension des sytèmes venteux des planètes géantes.

 

http://space.com/scienceastronomy/saturn_winds_030604.html

 

http://www.spacedaily.com/2003/030604180031.f0pa2kvh.html

 

http://www.wellesley.edu/PublicAffairs/Releases/2003/060403.html

   


Le 03 Juin 2003

Mars Express à la conquête de la planète rouge

 

Vue d'artiste

Crédit : ESA

 

La sonde européenne Mars Express, lancée le 2 juin à 23h45 heure locale (17h45 GMT) depuis Baïkonour, au Kazakhstan, par une fusée Soyouz-Frégate, a été placée avec succès sur une trajectoire qui va l'amener à quitter le domaine terrestre et à rejoindre la planète Mars qu'elle atteindra à la fin décembre prochain.

 

Cette première sonde de l'Agence Spatiale Européenne à destination d'une autre planète se placera en orbite autour de Mars et effectuera une étude détaillée de sa surface, de ses structures souterraines et de son atmosphère. De plus, elle déploiera une petite station autonome, Beagle 2, qui se posera sur la planète afin d'en étudier la surface et d'y rechercher d'éventuelles traces de vie, actuelle ou fossile.

 

http://pgj.pagesperso-orange.fr/mission-mars.htm

 

http://www.esa.int/export/esaCP/SEM2CMS1VED_France_0.html

 

http://www.futura-sciences.com/sinformer/o/mars.php

   


 

Retour à l'accueil

Contact : Gilbert Javaux